Google Analytics : 5 informations à retenir

J’ai une relation d’amour-haine avec la collecte de données. La partie analyste en moi, Mr Hyde, trouve cela absolument fantastique d’avoir une source infinie de données à nettoyer, malaxer, traiter, analyser, triturer pour identifier des comportements ou encore comprendre les leviers qui influencent les personnes à passer à l’action et, mon côté Dr Jekyll soucieuse de sa vie privée qui refuse de se faire traquer pour préserver son intimité.

Je penche pas mal pour mon côté obscur ces temps-ci…

Mr Hyde, mon analyste a donc passé pas mal de temps à trifouiller dans ce bel outil qu’est Google Analytics, cette merveilleuse application qui t’aide à savoir si ce que tu fais avec ton site web est bien ou mal.

Est-ce que mes campagnes marketing ont bien fonctionné ? Qui visite mon site et quand ? Sur quelles pages arrivent ou partent mes visiteurs ? Combien de temps restent-ils à se balader sur le site ? Quels sont les mots clés qu’ils recherchent ?

Toutes ces questions qui demeurent sans réponse jusqu’à ce que tu installes le gourou Google Analytics sur ton site web.

Voulant en connaître davantage, j’ai suivi une formation Introduction à Google Analytics au Collège Ahuntsic. Pour maximiser ce cours, je conseille vivement d’avoir déjà ouvert et installé Google Analytics et avoir un esprit analytique. Deux jours intensifs qui m’ont épargné beaucoup de temps de recherche et offert des clés  indéniables pour affiner mes analyses et augmenter les performances des campagnes marketing.

5 points que j’ai retenu :

  • Si c’est gratuit c’est que vous êtes le produit

Bénéficier d’un outil gracieusement permet à Google d’enrichir sa base de données avec les vôtres. Aucune donnée personnelle n’est enregistrée mais c’est toujours à garder dans un coin de sa tête.

On aimerait bien ça mais Google Analytics ne réfléchit pas. Il n’identifie pas non plus pour vous les clés de succès, ni les autres indicateurs de performance
  • Google Analytics est une machine, un outil

On aimerait bien ça mais Google Analytics ne réfléchit pas. Il n’identifie pas non plus pour vous les clés du succès, ni les autres indicateurs de performance. Par contre avec de la  bonne huile de coude, si vous lui donnez de bonnes instructions,  il vous permettra d’accéder à la connaissance dont vous avez besoin. Alors questionnez vous et interrogez vos clients….Une perte de trafic soudaine ? Vérifiez-en la provenance et validez si celui ci était pertinent ou pas. Vous aviez des visiteurs venant d’Europe alors que vous vendez uniquement au Canada, est ce que cette perte est vraiment importante ? C’est un peu comme avoir des clients qui cherchent à acheter une voiture dans une épicerie, cela n’a pas de rapport.

Une page avec un taux de rebond élevé ne veut pas dire que la page n’est pas efficace. Mes clients ont une page de rendez vous qui les fait sortir de leur site pour aller sur Go Rendez vous. Cela qui implique un fort taux de rebond : la page a bien rempli son mandat !

Gardez donc l’esprit ouvert. On se met parfois des œillères alors que les données peuvent offrir des opportunités d’affaires. L’analyse du panier moyen des régions est bien plus élevé qu’à Montréal ou Québec ? Ciblez davantage vos promotions sur ces régions à plus fort retour sur investissement.

Assurez vous d’être rigoureux dans la nomenclature que vous utilisez pour décrire vos campagnes pour que Google Analytics s’y retrouve et vous aussi
  • Traquez, traquez, traquez

Tout ce qui amène sur votre site doit être traqué. Suivez toutes les promotions ou publications qui crée du trafic sur votre site de manière à bien reconnaître la provenance, par exemple, contenu versus une publicité.  Cet outil vous sera bien utile pour créer des url traçables. Et aussi, je n’ai pas trouvé de meilleur expression en français : garbage in garbage out . Assurez vous d'être rigoureux dans la nomenclature que vous utilisez pour décrire vos campagnes pour que Google Analytics s’y retrouve et vous aussi !

Aussi, traquez tous les boutons, actions sur votre site qui sont des indicateurs de succès vers la conversion. Par exemple, un clic sur le bouton demande de contact.

  • Les meilleures pratiques

Pour ne pas tomber davantage dans la technicité de la bête, j’ai retenu qu’il existe des bonnes pratiques (un peu comme se laver les mains avant un repas) à mettre en place dès l’installation de l’outil. Par ailleurs, les rapports personnalisés et l’utilisation de Google Data Studio permettent de créer des rapports spécifiques à votre business tout en gardant le contrôle sur les données.

Vous avez encore des doutes sur la pertinence de Google Analytics ou vous ne savez pas quoi faire avec, je peux vous aider !